Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 18:20

Ordo 1

Sur la carte de visite c'est écrit «L'ordonnance, cuisine traditionnelle» et c'est point un mensonge. Une autre vérité c'est que ce bistrot jeté à quelques foulées de la place Michel Audiard, n'est pas le dernier lieu où l'on aimerait déjeuner chaque jour.

Anciennement Petit Tonneau (dont les assiettes portent encore l'empreinte émouvante - le scénariste de génie en était un grand habitué), passé depuis entre les mains Patrick Lievin et dans la foulée rebaptisé l'Ordonnance, le moins qu'on puisse dire c'est qu'on y mange vrai. Et avec ça copieux mais avec raison, de manière frontale mais avec des gants de soie, bref, on y soigne au choix sa ligne, son spleen, son embonpoint, sa joie de vivre ou bien ses petits chagrins autour de mets bien sentis (menu fixe au déjeuner, compositions plus enlevées et carnassières au dîner) et de vins servis en carafe.

Ordo 2

Dans le genre, la formule déjeuner à 22 € ne se moque pas du monde. Ça commence sur les chapeaux de roue avec le feuilleté de chèvre à la noix et sa salade de mesclun plus vivante que morte, du genre à se dresser dans son assiette, ce qui donne des aller retour jubilatoires entre le fondant du chèvre jeune et doux, le croustillant de la pâte feuilletée et le léger croquant de la salade qu'illumine une pointe d'acidité.

Ordo 3Dans le style plat fastoche mais carrément génial qui atterrit l'air de rien sur votre table, le parmentier de poissons aux herbes n'est pas mal non plus. Déjà que les épais et copieux morceaux (et pas des moins nobles) de cabillaud et de colin égalent en quantité la purée maison enrichie d'une pointe de piment d'Espelette, on peut encore compter sur une constellation de feuilles d'aneth qui apportent une touche fraîche et anisée mais encore cette salade de mesclun toute de peps, huile de noix et discret tour de moulin poivre. Ça respire un peu la maison de bord de mer, les plats de fin de semaine à partager sous la tonnelle dans la joie et les rires et c'est justement ce qu'on attend d'un plat, qu'il fasse surgir des images, qu'il lance la bobine de notre propre film intérieur.

Ordo 4

Et puis on a plus vraiment faim mais on fait effort (qui est un gros mensonge) pour faire disparaître en quelques coups de cuillère la volumineuse quenelle de chocolat amer et sa crème anglaise, dense, bigrement cacaotée... Et c'est trop bon, et la pointe de fleur de sel est un chavirement. Et de réaliser que le repas fut un sans faute, du début à la fin. On n'est pas qu'un peu sous le charme.

 

L'Ordonnance

51 rue Hallé

75014 Paris

01 43 27 55 85

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Cuisine Française
commenter cet article

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens