Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 23:54

Loti 1

Sous le plus beau des soleils, il est recommandé d'embarquer au port de Karakoy pour gagner en ferry à 20 minutes de là les rives de Kadikoy et c'est toujours Istanbul mais déjà une autre ville au charme bien à part, à la bonhomie farouche le jour mais électrique la nuit, dont le centre regorge de vie avec ses rues où se succèdent les brocanteurs, les herboristes, les cafés et bien entendu les restaurants.

Loti 2-copie-1

C'est dans une rue piétonne connue de tous que tiennent dans un mouchoir de poche trois restaurants appartenant au même propriétaire, un enfant de la balle devenu le chantre de la cuisine anatolienne dont les adresses sont en quelque sorte les ambassadrices. Le restaurant faisant face aux deux autres plutôt spécialisées dans les kébabs est mon préféré des trois en raison de ses plats cuisinés populaires proposés à prix dérisoire.

Loti 6

Un comptoir pour les plats chaud dont on passe commande d'un simple doigt tendu, un second pour les hors d’œuvre à composer soi même (prix au poids), l'embarras du choix, des portions généreuses: l'idéal c'est d'être au moins deux

Loti 7

Lorsque les tables dehors sont prises d’assaut, on n'est pas malheureux pour autant de grimper à l'étage et de commencer à déguster une fricassée d'herbes de montagnes, une feuille de vigne farcie aux griottes, une salade de boulgour, une purée d'aubergine... qu'on accompagne d'une petite pide au fromage lor.

Loti 8

Si les soupes font envie, que le perde pilav est tentant (riz au poulet et fruits secs cuits en aumônière dans un moule) de même que tant d'autres spécialité inconnues de nous jusque là comme le galye (ragoût d'agneau aux coings, abricots et châtaignes), on s'arrange très bien avec des stupéfiantes boulettes de bœufs aux herbes et des poivrons farcis au riz enrichis d'herbes et de racines, fondant à souhait qui constituent une expérience gastronomique sans précédent.

Loti 9

Outre la profusion, la fraîcheur et l’excellence des fruits et légumes qui illuminent littéralement les étals, on remarquera en sortant du restaurant les tursu (qu'on prononce tourchou), qui sont des bocaux de cornichon, de carottes, d'oignons, de choux fleur mais aussi de pomme, de pêche, de poire dont l'alignement fait un joli tableau.

Loti 5

Mais aussi les pataudes feuilles de vigne vendues toutes nues, végétant dans la saumure.

Loti 4

Et puis ces intriguant colliers carmin, un brin terrifiant qu'arborent les poissons.

Loti 3

Soient trois éléments de décor qui m'évoquent inévitablement le Nishiki market de Kyoto.

Loti 10

Changement de décor avec le café Pierre Loti, dominant depuis son promontoire la Corne d'Or, immergé au milieu du cimetière d'Eyup envahi de chats errants.

Loti 12

Loti 11

Le café qu'on y boit dans l'un des salons décorés de portraits de l'auteur et de sa belle Aziyade ou sur l'une des nombreuses terrasses y est aussi épais et corsé que le thé est liquide et amer.

Loti 13

Depuis ces hauteurs dominant un panorama à couper le souffle, foisonnant de minarets et qui enseigne la douceur au repos, comment ne pas sentir le vol léger des rêves se mélanger à son âme et celle des princes d'avant. Tout cela fait une harmonie parfaite.

 

 

Ciya Sofrasi

Caferaga Mahallesi

Guneslibahçe Sokak N°43

www.ciya.com.tr

Au port de Kadikoy, monter l'avenue principale, c'est à 300 mètres sur la gauche, la deuxième rue piétonne.

 

Café Pierre Loti

Corne d'Or, arrêt ferry mosquée Eyup Sultan puis téléphérique ou bien traverser le cimetière.

Autre option, prendre le bus 99 depuis la gare routière d'Eminonu, de l'autre côté du pont de Galata.

 

Partager cet article

Published by Foodinandout - dans Turquie
commenter cet article

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  •  Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens